Welink Agencies Welink Agencies
Interview-avec-laura-strelezki-responsable-et-co-fondatrice-de-la-societe-la-collab

Interview avec Laura Strelezki, Responsable et Co-fondatrice de la société : La Collab

Le collectif  LA COLLAB est un collectif de freelances spécialisés dans le marketing, communication et digital Co-Fondé par Laura Strelezki. Présent dans les villes de Marseille, Paris, Barcelone et Toulouse la société intervient dans différents domaines du marketing et de la communication comme la stratégie; le Brand Content Management; la formation; la Création de sites; le référencement; le management de talents; l'identité visuelle; le Community management; la sélection des talents. À l'écoute de ses clients La Collab s'assurent de fournir des prestations de qualité.

 

Sommaire

  • Partie 1 : Présentation de Laura Strelezki fondatrice du collectif La Collab
  • Partie 2 : Description du parcours de Laura Strelezki
  • Partie 3 : Description du métier de Laura Strelezki en stratégie et gestion de projet en marketing digital et les missions confiées  
  • Partie 4 : Qualités/Compétences de Laura Strelezki
  • Partie 5 : Perspectives d’évolution pour Laura Strelezki et La Collab

 

Partie 1 :Présentation de Laura Strelezki fondatrice du collectif LA COLLAB



  1. Présentez-vous : votre nom, âge, ville, profession, entreprise.

 

Bonjour, je suis Laura Strelezki, j’ai 31 ans, mon point de chute est à Toulouse mais je passe beaucoup de temps dans les villes où La Collab est présente et notamment à Paris. Je suis fondatrice et directrice du développement de La Collab, j’accompagne également mes clients en freelance dans la stratégie et la gestion de projet.




Partie 2 : Description du parcours de Laura Strelezki



  1. Quel a été votre parcours professionnel ?

 

Mon premier poste: Responsable marketing d’un fonds d’investissement (M Capital Partners). J’y découvre l’entrepreneuriat et côtoie des dirigeants, découvre des business models et des stratégies de développement d’entreprise. 

Puis, un passage dans une agence digitale à Barcelone m’a profondément bouleversé car j’ai dû repartir à zéro. Pour rebondir, je m’installe à mon compte en freelance pour accompagner startups et PME. Au bout d'1 an, proche du plafond de l’autoentreprise, je fais des candidatures spontanées pour ouvrir l’antenne barcelonaise d’une agence française. J’entre alors dans un process de recrutement. Au fil des échanges, je m’aperçois que leur vision du métier de la communication ne correspond pas à la mienne. Je décide alors de créer LA COLLAB. Pendant sa 1ère année d’existence, je gère en parallèle un espace de travail à Toulouse: La Tribu, qui a révélé mes insoupçonnées compétences commerciales. Le format ne nous permet pas d’être rentable et l’entreprise ferme ses portes. J’enclenche alors avec la reprise de la PME familiale de 10 salariés en prenant en charge un premier chantier : refonte de la politique RH (encore un nouveau métier!). Je ne me désinvestie pas pour autant de La Collab qui ne cesse d’accélérer notamment par l’implication de mon associée Célia et des meneurs de projet qui nous rejoignent : être bien entourée c’est finalement ça le secret. Au cours d’un « teambulding » entre freelances sur le format d’un hackathon, nous créons à 7 la Start-up www.louerunepiscine.com. Un parcours riche qui a formé l’entrepreneure que je suis aujourd’hui.

 

  1. Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?

 

Je suis maintenant en activité professionnelle depuis 11 ans, et en freelance depuis 7 ans. Le temps passe vite et tant de chose ont changé en une décennie dans nos métiers ! C’est une remise en question et un apprentissage permanent.

 

  1. De quelle manière avez-vous accédé à ce poste ? / Comment avez-vous intégré l’entreprise ?

J’ai créé mon propre poste comme j’ai créé ma propre entreprise. Mes missions, mon rôle évoluent aux fils des changements du secteur, des métiers et du développement de La Collab. Mon poste s’adapte aux besoins des prospects, clients, partenaires et freelances du collectif. 

 

  1. Pourquoi avoir choisi ce secteur ? 

Pour la petite histoire : 

Au collège, je souhaitais être coiffeuse. Mais je suis allergique à la coloration. 

Au lycée, je souhaitais devenir journaliste. Mais mon père préférait la banque. 

A l’IUT, je voulais faire de l’événementiel. Mais j’ai écouté mon père et j’ai étudié la finance.

En maîtrise, je rentre au service marketing d’un fonds d’investissement dans lequel je finalise mes études en alternance. Le parfait compromis pour mon père et moi.

Aujourd’hui, je ne me vois pas ailleurs. J’aime comprendre le marché et ses consommateurs, faire preuve d’empathie. J’aime aider les entreprises à se développer car pour moi elles sont utiles à notre société : créer de l’emploi, permettre à des gens de se réaliser et se sentir bien, faire évoluer les mentalités. Et le graal, c’est parvenir à relever le challenge pour faire matcher l’offre et la demande. C’est un métier en constante évolution, peu routinier, et dans lequel on stimule chaque jour notre curiosité et intelligence.



Partie 3 : Description du métier de Laura Strelezki en Stratégie et gestion de projet en marketing digital et les missions confiées



  1. Présentez-nous votre métier ainsi que votre entreprise ?

 

Ambassadeur du “travailler autrement”, La Collab offre la possibilité à ses clients de former pour eux et avec eux une équipe de travailleurs indépendants sur-mesure dont les compétences et profils seront adaptés à leur projet, leurs besoins, et leurs moyens. 

La garantie de trouver la bonne personne au bon moment : voilà la promesse de La Collab. 

Le freelancing est en plein essor avec +120% d’indépendants en 10 ans. Une révolution est en marche! En témoigne la croissance du nombre de membres de La Collab, le groupe réunit déjà plus de 90 freelances partenaires bénéficiant d’outils, d’une communauté d’entre-aide et d’une récurrence accrue de nouveaux projets. Plus de 700 freelances ont déjà manifesté leur intérêt pour La Collab et sont prêts à collaborer. 

Ce socle de compétences en communication digitale représente toute la richesse de La Collab. Chaque freelance a été testé, formé, puis approuvé par les Chefs de projets du collectif : dans le but de garantir la satisfaction de leurs clients.

 

Pour nos clients (de la Start-up au grand Groupe), nous maîtrisons toute la chaîne de valeur de la création de la marque (nom, logo, plateforme de marque...), en passant par la création des supports (site internet, plaquette…) et la communication au quotidien (Réseaux sociaux, emailing, relation presse et influenceurs, inbound marketing, data marketing…). 

Nous accompagnons soit en mode agence La Collab Project, soit en mode cabinet de ressources humaines spécialisés dans le freelancing : La Collab Connect en plaçant des indépendants ponctuellement sur un besoin précis ou pour une externalisation sur le long terme. Enfin, dernière solution : La Collab Academy, organisme de formation. Elle fait également partie intégrante de nos services ; tout comme pour les freelances, nous aimons donner de la liberté à nos clients, et cela commence par la connaissance et la transmission de l’expertise.

 

  1. Quel est votre rôle dans l’entreprise ? / Dites-nous en plus sur votre activité :

 

Je suis la fondatrice et directrice du développement de La Collab : mon rôle est de faire en sorte que chaque entreprise ait la connaissance de l’existence de  notre modèle hybride pour étudier cette alternative lors de leurs besoins en marketing et communication. J’orchestre la stratégie marketing (développement des offres), la stratégie commerciale, la stratégie de communication, la stratégie de partenariats. J’accompagne aussi au quotidien des entrepreneurs freelance à lancer et développer un collectif dans leur ville pour adopter une approche de proximité, de services en circuit-court, et agir sur des territoires locaux. 

« La Collab n’est pas le projet d’une seule personne mais de ceux qui en font partie ».



  1. Comment se déroule une journée type ? 

 

De 8h à 9h30, je suis généralement en télétravail pour être au calme, dans ma bulle et pouvoir avancer sur des tâches de fonds qui nécessitent ma concentration et mon jus de cerveau encore tout frais.

9h30 - 10h, j’ouvre email, slack, téléphone et je traite les premières demandes entrantes tout en me déplaçant à mon premier RDV.

10h - 18h : j’enchaine réunions et RDV. Je n’ai pas souvent le temps de manger, c’est un créneau ou je suis disponible pour l’équipe et débloquer des points urgents chez eux, je prends toujours aussi une 20aine de minute pour dégrossir mes emails et diverses notifications.

18h - 20h : Je traite emails et slack, valide des livrables clients, des devis…

La journée alterne des tâches pour mes clients et La Collab. Quand je voyage c’est souvent le matin tôt (vers 6h) ou le soir tard (vers 20h) pour ne pas perdre une heure de ma journée ; ces moments me permettant souvent de prendre du recul, j’aime faire de la veille et souvent ça stimule ma créativité et mon inspiration.

 

  1. Quels sont, selon vous, les aspects positifs de ce métier ?

 

Le marketing et la communication sont souvent pointés du doigt dans notre société de consommation. Mais cela dépend comment et pourquoi il est utilisé. Il permet d’ouvrir aussi l'esprit, de faire connaître de nouveaux produits/services, de nous divertir… Il est aussi là pour faire connaître les initiatives qui ont du sens et de l’impact. Il est aussi là pour permettre aux entreprises de grandir et proposer des emplois.

 

  1. Quelles sont les principales difficultés de votre métier ?

 

Finalement, je disais tout à l’heure que ce qui est passionnant dans ce métier c’est que nous n’avons jamais fini d’apprendre ; de plus, ce n’est pas une science exacte, il n’y aucune certitude, il faut toujours être sur le qui-vive. Ça peut parfois aussi être épuisant, des fois on rêve à un peu plus de stabilité, de maitrise, de pouvoir se reposer sur ses acquis.




Partie 4 : Qualités/Compétences de Laura Strelezki



  1. Quelles sont les qualités requises pour exercer votre profession ?

 

Passion, Empathie, Rigueur, Curiosité, Analyse, Agilité.



  1. Comment vous décrivez-vous dans le cadre professionnel ?

 

Je suis quelqu’un qui aime profondément les gens, j’aime voir les gens dans la vrai vie et vivre l’instant présent à 100% avec ceux qui le partagent avec moi. J’aime écouter, analyser mais aussi toujours apporter une vision et une solution. Très pragmatique et à la fois très créative, j’aime créer des ponts entre les idées. Je suis très intuitive et j’apprends à entendre ces intuitions et les écouter. Je n’aime pas avoir le nez dans le guidon et être trop sur-sollicité. C’est vraiment un souci pour moi aujourd’hui, je dois déléguer chaque jour un peu plus, continuer de m’entourer des bonnes personnes et parfois plus dire ”non”.

J’ajouterai que je suis quelqu’un d’enthousiaste, toujours souriante, j’aime rire et partager des moments informels avec les personnes avec qui je collabore.



  1. Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

 

Le mix entre la créativité, la vision et le bon sens. C’est aussi souvent un métier qui nécessite beaucoup de connexions avec d’autres expertises. Mettre en ébullition l’intelligence collective et en récolter les fruits, c’est toujours un étonnement, un émerveillement.

 

  1. Quels sont les projets phares de votre collectif ? 

 

Grâce au développement continuel de nos services, nous comptons accélérer notre accompagnement auprès des Grands Comptes comme ceux que nous avons déjà accompagnés (Centrakor, Nutrition, Bulthaup….) tout en apportant notre expertise aux startups, TPE et PME comme nous l'avons toujours fait. 

 

Cas client Moulin Rouge : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6851066703829315584 

Cas client Maison Sassier : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6847162293327802368 

Cas client IRDI : https://lacollab.com/project/irdi-capital-investissement-strategie-communication/ 

Cas client Wereldhave : https://lacollab.com/project/wereldhave-strategie-digitale/ 

 

  1. Quel est le projet dont vous êtes le plus fière ? 

 

Ce n’est pas un projet client mais j’ai travaillé pendant près d’un an à partir du confinement sur la structuration juridique de notre modèle. Nous avons créé La Collab Society, entreprise de l’ESS.

Son champ d’actions : 

  1. Entraide solidaire et accompagnement de freelances : développement et pérennisation d’une activité indépendante.
  2. Essaimage : accompagner des indépendants à se structurer en collectif de coopération solidaire et s’impliquer dans une démarche RSE. 
  3. Expérimentation d’un nouveau modèle d’entrepreneuriat fédérant des indépendants et valorisant la coopération et la compétition saine.

Pour en savoir plus sur nos engagements : https://lacollab.com/la-collab-society-ess-2/ 



Partie 5 : Perspectives d’évolution pour Laura Strelezki et La Collab



  1. Des projets à venir ?

 

Le modèle est duplicable, nous imaginons être présents dans de nouvelles villes d’ici 3 ans, au fil des opportunités. L’objectif à 5 ans c’est aussi d’être une référence dans le secteur du freelancing et d’avoir pu participer à l’évolution des droits de ce statut. 

Il est important que nos objectifs à savoir nos actions, incarnent nos valeurs : entraide, bien être et épanouissement au travail, valorisation de l’esprit d’entreprendre, rééquilibre de la relation client-prestataire.



  1. Un petit mot pour la fin ? 

Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. Faisons équipe !

Trouvez votre agence près de chez vous
LA COLLAB Paris (75015)
Ouvert
Plus de résultats

Vous êtes une Agence ?

Référencez votre Agence sur Welink Agencies.