Welink Agencies Welink Agencies
devenir-graphiste

Devenir graphiste : top 6 des choses à savoir avant de se lancer

Welink Agencies

Welink Agencies

Vous êtes en reconversion professionnelle ? Le monde de la communication visuelle vous attire-t-il ? Alors, vous avez bien fait de vous intéresser au graphisme, ce secteur en pleine croissance. Mais avant de devenir graphiste, il faut toutefois que vous découvriez toutes les facettes de cette activité. Retrouvez dans cet article les réalités dans le métier de designer graphique.

 

Le métier de designer graphique, c’est d’abord une affaire de créativité

 

Le graphiste est celui qui se charge de traduire les idées de ses clients en images. C’est justement là que la créativité entre en jeu, car il ne suffit pas d’exprimer une idée, mais en plus, il faut transmettre de la valeur. Et par-dessus tout cela, le professionnel devra créer une identité visuelle, une charte graphique pour soutenir la stratégie de communication de son client. 

Si un produit, une marque ou une entreprise se reconnaît d’un seul coup d’œil, c’est surtout grâce aux travaux créatifs du graphiste designer. Pour y parvenir, ce dernier devrait miser sur l’originalité en respectant toutes les normes de réalisation.

La bonne nouvelle, c’est que la créativité est une qualité qu’on peut développer au fil des entraînements. À part reproduire des œuvres de manière régulière, assouvir sa curiosité est aussi un bon moyen d’être plus créatif. 

À cela peuvent s’ajouter des exercices mentaux et d’imagination. Ces pratiques vont « nourrir » votre cerveau pour qu’il puisse vous fournir de belles imaginations le moment venu.

 

Le métier de graphiste se décline en différentes professions définies

 

De nos jours, certains graphistes designers se spécialisent dans une tâche particulière liée au domaine du graphisme. 

Avec le progrès incessant de la technologie, il faut dire que les besoins des entreprises deviennent de plus en plus précis, d’où la nécessité de recourir aux services de ces spécialistes. 

Il existe plusieurs métiers spécialisés dans le graphisme, voici les plus connus.

 

L’illustrateur graphiste

 

L’illustrateur graphiste est un professionnel à qui on fait appel, surtout pour illustrer des livres d’enfants. Dans ce cadre, son rôle est de créer des images qui accompagneront les textes au fil des pages. 

Bien évidemment, il peut aussi être sollicité dans d’autres projets, comme la création d’une couverture de livre, la réalisation d’affiches publicitaires, etc.

 

Le web designer

 

Vous pouvez aussi choisir de devenir graphiste spécialisé dans le web design, un des plus créatifs des métiers du graphisme. Ici, votre rôle sera d’assurer que le site web ait un bon visuel grâce aux logos, bannières et autres designs graphiques que vous aurez réalisés.

 

Le maquettiste

 

La mission d’un maquettiste consiste principalement à mettre en forme les contenus d’un roman, d’un magazine, d’un journal, d’un site web, et d’autres supports contenant des images et des textes. 

Le principal objectif de son travail est d’attirer les lecteurs à partir du support édité, puis de leur donner envie de rester sur la page ou de visiter celles qui y sont reliées.

 

Le créateur de jeux vidéo

 

Si vous êtes fan des jeux vidéo, ce métier est peut-être celui qui vous est destiné, puisque vous aurez l’occasion d’en créer. C’est une profession très technique et aussi polyvalente. 

Elle inclut la réalisation du design, la conception des niveaux, le marketing, etc., mais en principe, tous ces travaux se font au sein d’une équipe.

 

Oui, on peut devenir graphiste sans diplôme

 

C’est certainement une information qui ravira ceux qui sont en reconversion pour devenir graphiste

En effet, ce métier ne requiert pas toujours de diplômes scolaires spécifiques, notamment lorsque vous souhaitez vous lancer en freelance. Il faudra en revanche s’armer de patience, de curiosité et d’autodiscipline pour y arriver.

Les guides sont en abondance sur internet, alors n’hésitez surtout pas à en abuser. Ici, la curiosité devrait être votre meilleure alliée, car c’est ce qui vous encouragera à toujours chercher à découvrir de nouvelles choses dans ce milieu. 

Visionnez également les vidéos et les nombreux tutoriels pour apprendre et maîtriser les logiciels utiles dans le métier (les outils de PAO, DAO et CAO).

Et le plus important dans tout cela, c’est de se consacrer aux entraînements, car les cours théoriques ne valent presque rien sans la pratique. N’oubliez cependant pas que vous devrez vous donner du temps et reconnaître que c’est tout simplement impossible de devenir un artiste du jour au lendemain.

Si vous peinez à réussir dans l’autodidaxie, vous pouvez toujours opter pour une formation graphiste à distance. C’est plus court qu’un cursus universitaire vous permettant d’être opérationnel dans un délai réduit.

 

Devenir graphiste freelance, c’est embrasser l’autonomie et casser la routine de vie 

 

Comme tous les autres métiers qui ont découlé de l’avènement d’internet, celui du graphisme peut aussi se faire à distance. Si vous rêvez d’être autonome et libre, le statut de freelance est celui qui vous correspond le mieux. 

Étant votre propre patron, vous avez le luxe de choisir vos horaires de travail, de ne sélectionner que les missions qui vous plaisent, etc.

Si vous êtes de ceux qui adorent voyager, ce mode de travail est celui qui vous convient le mieux. 

En effet, vous pourrez partir n’importe où, tant que vous avez accès à internet et à l’électricité. Attention, on parle de voyage et non de vacances ! Bref, vous l’avez bien compris, c’est une forme de travail qui ne laisse aucune place à la routine.

Mais avant de décider de devenir un graphiste auto-entrepreneur, soyez déjà préparé à affronter les difficultés du freelancing. 

En effet, il n’est pas toujours facile de trouver ses premiers clients, de se faire un nom, et de gérer la fiscalité et la comptabilité tout seul. D’ailleurs, cela nous amène au point suivant.

 

Le métier de graphiste designer : pas toujours une partie de plaisir

 

Que vous envisagiez de devenir un graphiste freelance ou salarié, il est important que vous connaissiez déjà les éventuels problèmes auxquels vous serez confronté. 

Il arrive souvent qu’un designer graphique passe des nuits blanches lorsqu’il est pressé par les deadlines qui approchent. Cela risque de vous arriver au cours de votre future carrière. 

Préparez-vous également à connaître des périodes durant lesquelles les weekends et les jours festifs ne comptent plus, car tellement les travaux vous submergeront.

Il y aura des situations où certaines personnes (de potentiels futurs clients) sans aucune compétence dans votre secteur d’activité viendront rabaisser votre métier, surtout, si vous travaillez en tant qu’indépendant. 

Ces personnes sont en général celles qui ne comprennent pas la valeur ajoutée que peut apporter un professionnel de l’image dans leur communication visuelle.

Enfin, il y aura aussi les clients bien trop perfectionnistes. Ils trouveront toujours quelque chose à améliorer dans le travail que vous aurez fourni, et ce, jusqu’à ce qu’ils soient complètement satisfaits.

 

Le salaire d’un graphiste dépend de son statut

 

Un graphiste salarié a l’avantage de recevoir une somme mensuelle fixe. Son salaire varie en fonction de la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille, mais aussi de son niveau d’études. 

Un débutant disposant d’un CAP touchera aux environs de 1 500 euros brut. Cette somme est évidemment plus élevée si le professionnel détient un bac pro ou un autre diplôme de niveau supérieur.

Quant au salaire d’un graphiste indépendant, cela dépend de ses clients, mais aussi du type de service fourni. De ce fait, il n’est pas facile de donner une estimation exacte concernant son chiffre d’affaires mensuel moyen. Mais pour vous donner une idée, le tarif par heure en France débute à environ 44 euros.

 

Conclusion

 

Maintenant, la question est « est-ce que le métier de designer graphique est fait pour vous ? ». Vous pourrez très bien devenir graphiste si vous remplissez les conditions suivantes :

  •         Vous avez assez de courage pour entretenir votre créativité et votre curiosité ;
  •         Vous avez le temps et la motivation pour suivre une formation de graphiste en ligne ou en étant autodidacte, notamment si vous n’êtes pas diplômé ;
  •         Vous êtes prêt à surmonter les difficultés du métier ;
  •         Le salaire d’un graphiste vous convient.

Vous êtes une Agence ?

Référencez votre Agence sur Welink Agencies.